RECONSTRUCTION DU CLITORIS

L’excision est une mutilation sexuelle désignant l’ablation du capuchon clitoridien voir du clitoris entier. Réprimée par la communauté internationale, elle est toutefois encore pratiquée en Afrique subsaharienne et certains pays du proche orient et d’Asie du sud-est, au nom de la tradition. Dans ces sociétés, cette pratique est considérée comme un rite de passage et est défendue au nom de la préservation de la virginité, gage d’un meilleur mariage; l’amélioration du plaisir masculin par le rétrécissement des orifices et l’interdiction à l’orgasme féminin considéré comme malsain.

A l’âge adulte, ce geste laisse place à des tissus cicatriciels qui sont au mieux responsable d’une insensibilité clitoridienne au pire de douleurs terribles pendant les rapports.

La clitoridoplastie est une intervention qui a été développée pendant les années 80 pour aider ces femmes à retrouver une vie sexuelle aussi normale que possible. Elle consiste à extraire le reliquat clitoridien des tissus cicatriciels pour le replacer plus superficiellement en bonne position.

Avant l’intervention:

  • Deux consultations préopératoires avec le chirurgien plasticien, ainsi qu’une consultation avec l’anesthésiste dans le cas d’une anesthésie générale.
  • Les photos avant-après permettent d’apprécier le résultat final ainsi qu’à distance.
  • Le tabac étant délétère sur la cicatrisation, son arrêt doit être strict au mieux un mois avant l’intervention et poursuivi en post opératoire.

 

L’intervention:

L’intervention se déroule sous anesthésie générale. Elle dure de 1 à 2 heures selon l’importance des tissus cicatriciels. Je réalise moi-même le geste.

Le Dr Boulart réalise elle-même le geste.

 

Après l’intervention:

La sortie peut se faire le soir même.

Une protection est conseillée pour absorber les saignements qui peuvent persister les premiers jours. La toilette doit être réalisée dès le lendemain de l’intervention, quotidiennement avec un savon neutre. Les vêtements amples et en coton amélioreront le confort des premiers jours.

Les fils se résorbent en 3 semaines environ.

Des consultations de contrôle sont prévues après l’intervention.

 

L’observance par la patiente des consignes données par le chirurgien est essentielle.

Le Docteur Louise Boulart vous garantit un suivi personnalisé consciencieux et prévenant. Vous pouvez la joindre à tout moment, 24h/24, pour toute question post-opératoire

 

Les questions fréquentes sur cette intervention

  • Les gestes associés possibles sont- le traitement des grandes lèvres,
  • l’injection du point G par acide hyaluronique ou transfert graisseux, la vaginoplastie et l’hymenoplastie
  • L’activité sexuelle peut être reprise après 4 semaines, l’intervention aura pu considérablement améliorer le confort pendant les rapports.