LA CHIRURGIE DES TÉTONS

Le boom de la chirurgie des tétons 

Le boom de la chirurgie des tétons 

Je veux les mêmes qu’Emily Ratajkowski!

Des années 60 mettant en avant les silhouettes androgynes à nos jours, où les mamelons des stars américaines  doivent se voir, la silhouette de la femme est encore la cible de nouveaux diktats, et leurs « tétons » sont le nouveau sujet de discussion à la mode!

Même si la demande est encore faible aujourd’hui en France, de plus en plus de jeunes filles viennent pour une chirurgie d’augmentation des aréoles. Cette chirurgie n’est pas sans effet indésirables. il est important de discuter avec votre chirurgien des bénéfices mais aussi des effets indésirables.

Mise au point sur les « tétons » et la chirurgie esthétique.

Anatomiquement: on parle plutôt de la plaque aérolo-mamelonaire pour décrire le mamelon, l’excroissance centrale et la périphérie elle aussi pigmentée: l’aréole.

  • Augmentation:

Il est possible de rendre un mamelon plus saillant, soit car il est de façon primaire (congénitale) ou de façon secondaire (après accouchement / allaitement) inversé ( cf lien sur chapitre mamelons invaginés) ou bien simplement car il est jugé pas assez turgescent par la patiente. Pour cela, l’intervention de désinvagination est la procédure la plus courante.

  • Réduction:

. Au contraire, certaines patientes sont gênées par leurs mamelons trop apparents sous les habits, il est alors possible de réduire la taille du mamelon par une courte chirurgie sous anesthésie locale, consistant à exciser l’excédent. La cicatrice résiduelle devient quasi invisible avec le temps.

. L’aréole peut également être « sur-dimensionnée » par rapport au reste du sein, il est donc possible d’en alléger la surface par la technique du « round block (cf lien round block (qui est a la fin de la page sur la chirurgie de la ptose mammaire)). une couronne périphérique est donc excisée. La cicatrice, cachée sur la limite externe de l’aréole devient très discrète avec le temps. Rappelons que cette technique permet également de prendre en charge des ptoses mammaires mineures à modérées.